2 principaux risques de sécurité liés au Wi-Fi public (+vidéo)

Si vous utilisez un Wi-Fi public, vous risquez d'être victime de cyber-voleurs qui épient par-dessus votre épaule et volent vos informations personnelles. Pour vous protéger, utilisez un réseau privé virtuel, ou VPN, pour protéger vos données en ligne. Un VPN vous permet de sécuriser vos données lorsque vous utilisez le Wi-Fi public, et vous pouvez l'utiliser sur n'importe quel appareil. Vous devez également suivre quelques directives pour sauvegarder vos données, comme l'activation de la connexion sur votre appareil.

Détournement de session

Si vous êtes un utilisateur fréquent du Wi-Fi public, vous devez être conscient des risques de sécurité associés à ce type de connexion. Les cybercriminels peuvent se glisser dans le dos de l'utilisateur et voler des informations personnelles. Une façon de vous protéger est d'utiliser un réseau privé virtuel, qui peut protéger vos données personnelles et fonctionner sur n'importe quel appareil. En outre, vous devez suivre les consignes de sécurité lorsque vous utilisez un réseau Wi-Fi public, par exemple en activant la connexion automatique.

Le principal problème de la sécurité des réseaux Wi-Fi publics est le détournement de session. Les attaquants peuvent intercepter les données sensibles envoyées de votre ordinateur vers l'internet, notamment vos informations de connexion et votre numéro de carte de crédit. Ils peuvent ensuite utiliser ces informations à d'autres fins, comme le phishing. Si vous utilisez fréquemment le Wi-Fi public, vous devez vous assurer que votre connexion est cryptée dans la mesure du possible. En outre, vous devez toujours utiliser des sites HTTPS pour sécuriser votre connexion et éviter d'envoyer des informations personnelles sur un réseau public.

Les logiciels malveillants constituent un autre risque pour la sécurité des Wi-Fi publics. Les logiciels malveillants sont un terme général qui recouvre les codes et les applications conçus pour espionner ou endommager vos appareils. Ces logiciels malveillants peuvent s'infiltrer dans un réseau wi-fi public et espionner les utilisateurs. Les logiciels malveillants peuvent prendre plusieurs formes, notamment les virus et les vers. Les virus se propagent par le biais du fichier hôte, tandis que les vers se répliquent sans intervention humaine et causent beaucoup plus de dégâts.

Un moyen courant d'attaquer un réseau Wi-Fi public consiste à mettre en place un faux point d'accès ou un faux réseau. Ce faux réseau imite un réseau authentique et capture les identifiants de connexion. Les pirates peuvent également utiliser le faux point d'accès pour infecter les appareils avec du JavaScript malveillant. C'est pourquoi il est essentiel de protéger vos appareils contre ces attaques. La seule façon de garantir la sécurité de votre vie privée est de rester à l'écart du Wi-Fi public.

Un type courant de détournement de session est connu sous le nom d'usurpation de session, où l'attaquant définit un faux identifiant de session et convainc la victime d'en ouvrir une nouvelle avec cet identifiant. Une autre forme de détournement de session est l'injection de logiciels malveillants, qui incite les utilisateurs à télécharger des logiciels malveillants ou à installer des applications malveillantes, qui volent ensuite un identifiant de session et accèdent aux données de l'utilisateur. Pour vous protéger contre ce type de détournement de session, vous devez utiliser un VPN de haute qualité. L'utilisation d'un VPN vous protégera de ces menaces et préservera l'anonymat de votre activité en ligne.

La forme la plus courante de détournement de session implique qu'un internaute peu méfiant se connecte à un hotspot Wi-Fi public. Une fois connecté, cette application crée un "cookie de session" temporaire dans le navigateur de l'utilisateur, qui contient des informations personnelles. L'attaquant utilise ensuite le faux cookie de session pour suivre les activités de l'utilisateur sur le web. Le cookie reste dans le navigateur jusqu'à ce que l'utilisateur se déconnecte.

Attaques de type "Man-in-the-middle

Les réseaux Wi-Fi publics présentent de nombreux dangers, notamment les attaques de type "man-in-the-middle". Ces attaques sont beaucoup moins sûres qu'une connexion privée. Les criminels peuvent intercepter le trafic et le décrypter de diverses manières, notamment en détournant le routeur Internet. Ces attaques sont particulièrement dangereuses pour les sites qui nécessitent une connexion et des clés publiques. Elles peuvent être facilement détectées à l'aide d'outils de sécurité, tels que Wireshark.

Une attaque de type "man-in-the-middle" implique qu'un pirate se fasse passer pour un service Wi-Fi public légitime. Si vous vous connectez à un réseau Wi-Fi public, vous ne vous rendez peut-être même pas compte que vous êtes espionné. Le pirate peut intercepter votre trafic et le manipuler selon son propre agenda. De cette façon, il peut accéder à vos données privées.

Ceux qui utilisent les réseaux wi-Fi publics sont également vulnérables aux attaques appelées "détournement de session". Ces attaques exploitent les sessions légitimes de navigation sur le web et permettent aux cybercriminels d'accéder à vos données personnelles. Les informations professionnelles sont donc particulièrement vulnérables, et il est impératif d'avoir une stratégie de cybersécurité solide. Bien qu'il ne soit pas possible d'éliminer totalement les risques associés aux réseaux Wi-Fi publics, il est important de mettre en place un plan pour protéger vos données.

Une autre façon de se protéger contre les attaques MITM est de rester à l'écart des sites Web et des applications qui demandent des informations sensibles lorsque vous vous connectez. Certains sites demandent des informations personnelles lorsque vous créez un compte, mais vous ne vous souvenez peut-être pas d'avoir donné vos informations une deuxième fois. Lorsque vous vous connectez à un réseau Wi-Fi public, l'attaquant a la possibilité d'intercepter vos données, notamment les mots de passe et les numéros de carte de crédit.

Les attaques de type "Man-in-the-middle" (MITM) sont des formes courantes de risques pour la sécurité des réseaux Wi-Fi publics. Ces attaques capturent les données pendant qu'elles sont transmises et utilisent généralement des failles dans les sites web ou les applications. Au final, les informations volées peuvent conduire à une usurpation d'identité. Le risque d'attaques MITM est le plus élevé sur les réseaux Wi-Fi publics non cryptés.

Si le Wi-Fi public est une aubaine pour les professionnels, il est important de rappeler que ce service gratuit comporte de nombreux risques. Si les avantages du Wi-Fi public sont indéniables, très peu de personnes comprennent pleinement les risques liés à son utilisation. En apprenant à sécuriser ces réseaux, vous pouvez vous assurer que vos données professionnelles importantes restent en sécurité et protégées.

Attaques de type "Man-in-the-middle" sur l'application de messagerie WhatsApp

Si vous avez déjà utilisé une connexion Wi-Fi publique, vous avez peut-être été victime d'une attaque man-in-the-middle. Ce pirate est capable d'intercepter des messages en transit et de les modifier. Par exemple, si vous envoyez une lettre à votre meilleur ami, l'homme du milieu peut modifier le message, ajouter une note ou demander de l'argent, ou simplement réécrire votre lettre mot à mot avec un message personnalisé. Ni l'expéditeur ni le destinataire ne remarqueront les changements.

Cette attaque est possible car WhatsApp échange automatiquement des clés lorsque les utilisateurs se connectent au même réseau. Un utilisateur de A peut remplacer la clé publique de B par la sienne dans une porte dérobée, ce qui permet au pirate d'intercepter des messages destinés à l'utilisateur C. Le pirate peut alors lire des messages non mentionnés destinés à l'utilisateur A. Une fois que le pirate a intercepté ces messages, il peut utiliser les messages ré-encryptés pour les envoyer au mauvais destinataire.

Un autre moyen de se protéger des attaques de type "man-in-the-middle" est d'éviter d'utiliser l'application de messagerie lorsque vous utilisez un réseau WiFi public. De cette façon, vous pouvez empêcher les pirates d'intercepter vos messages et de compromettre votre vie privée. En fait, les réseaux Wi-Fi publics sont des terrains de jeu parfaits pour les pirates. Et cela est particulièrement vrai lorsqu'il s'agit de réseaux Wi-Fi publics.

WhatsApp s'engage à faire en sorte que les messages soient délivrés et non interceptés, mais il existe toujours une porte dérobée. Par conséquent, elle a ajouté une troisième couche de sécurité appelée "Vérification des clés" pour vous aider à prévenir cette attaque. Cette méthode consiste à vérifier l'identité de la personne à qui vous envoyez des messages à l'aide d'un numéro à 60 chiffres.

La sécurité mobile a toujours été un problème. Bien qu'il y ait une large prise de conscience de la vulnérabilité, beaucoup de gens ne savent pas que ces vulnérabilités existent. L'un des moyens les plus exploités pour voler des informations et de l'argent est l'attaque de type "man-in-the-middle". Apprenez-en davantage sur la manière de prévenir cette attaque en suivant les étapes suivantes. Les exemples suivants ne sont que quelques exemples des risques auxquels vous pouvez être confronté.

Vidéo : Réseaux Wi-fi publics - Conseils de sécurité

Michael

Je ne suis pas là. J'utilise un VPN ;-)

Contenu récent

fr_FRFrançais